L’intégration des salariés boomerang dans sa stratégie recrutement

Les salariés boomerang (ceux qui retournent dans leur ancienne entreprise après l’avoir quittée), sont de plus en plus nombreux. Face à la réalité de la pénurie de compétences, 76% des RH sont de plus en plus enclins à recruter à nouveau d’anciens collaborateurs (The Corporate Culture and Boomerang Employee Study, 2018). En quoi les salariés boomerang peuvent être une valeur ajoutée pour votre entreprise et comment les intégrer dans votre stratégie de recrutement ?

Le phénomène des salariés boomerang

Pour de nombreux salariés, changer régulièrement d’emploi fait partie intégrante de la vie professionnelle. Pour certaines personnes, cela peut également signifier qu’elles pourraient envisager de retourner chez l’un de leurs anciens employeurs. Ces professionnels sont appelés « salariés boomerang » et sont très précieux pour les entreprises, car ils en connaissent déjà la culture.

Qui sont les salariés boomerang ?

Selon une étude américaine (The Corporate Culture and Boomerang Employee Study, 2018), 15% des personnes ayant quitté une entreprise l’ont finalement rejointe à nouveau par la suite. Ces anciennes recrues peuvent constituer une source précieuse de candidats. S’ils ont quitté l’entreprise dans de bonnes conditions, ils sont probablement ouverts à l’idée de revenir.

Les raisons initiales de leur départ restent multifactorielles :

  • Ils ont accepté une évolution de poste
  • Ils ont voulu monter en compétences
  • Ils ont tiré profit de leur départ « temporaire » pour gagner une meilleure rémunération
  • Ils ont suivi leur conjoint, sont partis à l’étranger, fait un break

Il est difficile de dresser un portrait robot standard des salariés boomerang, mais de façon globale, ils partent de leur entreprise en bons termes, avec une transition professionnelle soignée et gardent des contacts réguliers avec leur ancienne entreprise.

Recruter des anciens collaborateurs, un réel atout pour l’entreprise ?

Est-ce une bonne idée de recruter des salariés boomerang ? Est-ce qu’un collaborateur qui est déjà parti de l’entreprise peut réellement être une nouvelle recrue intéressante ? Les salariés boomerang sont des candidats à ne pas écarter. Pourquoi ?

Ils peuvent, dans certains cas, être encore plus motivés à l’idée de revenir chez leur ex-employeur. Ils ont déjà connu l’environnement de travail et les collègues, ils savent donc à quoi s’attendre et ils ont déjà pu se rendre compte de la politique de gestion de carrière interne. Dans l’intervalle, ils se sont enrichis de nouvelles expériences et compétences qui peuvent être profitables à l’entreprise.

Les salariés boomerang peuvent aussi être une source d’inspiration pour la relève. Ils peuvent transmettre leur expérience et leur savoir-faire aux plus jeunes recrues de l’entreprise. Leurs anciens collègues peuvent également être reboostés à l’idée de retravailler avec eux.

D’un point de vue purement process, le recrutement d’un collaborateur connu peut simplifier :

  • Le processus de recrutement : moins long, donc moins coûteux ?
  • La période d’essai : à réduire, voire à supprimer ?

Même si le risque d’erreur semble limité, car on connaît déjà le « candidat », Il ne faut pour autant pas négliger certains éléments comme le fait de connaître les raisons préalables du départ et de s’assurer qu’aucun point de blocage majeur ne viendrait entraver ce nouveau process de recrutement (par exemple : dossier disciplinaire, faute grave, etc.). Il faut aussi valider que le poste proposé correspond réellement aux compétences du candidat et à ses aspirations (pour limiter un nouveau départ).

Quel avantage pour le collaborateur qui revient dans son ancienne entreprise ?

Si les avantages pour l’entreprise paraissent plutôt clairs, qu’en est-il du côté du salarié ?

En règle générale, lorsqu’un salarié accepte de retravailler chez son ex-employeur (ou en fait la demande), il est plus rapidement en mesure d’exécuter les tâches qui lui seront confiées. Son engagement et sa motivation sont décuplés. Son retour est également souvent facilité, on parle de « terrain connu » : intégration simplifiée, pas de mauvaise surprise du côté du management, attachement à l’entreprise.

D’après une étude (Workplace Trends), 33% des professionnels des RH et 38% des managers admettent que le fait d’être déjà familiarisé avec la culture interne est un sérieux avantage pour embaucher d’ex-collaborateurs.

Dans la liste des points positifs, on note l’impact sur la marque employeur. Intégrer des salariés boomerang dans la politique de recrutement de l’entreprise démontre une certaine ouverture d’esprit. Ouverture d’esprit qui se matérialise concrètement par le déploiement de groupes Alumni d’anciens collaborateurs.

Besoin d’animer et nouer des relations durables avec votre vivier de talents ?

Comment recruter les candidats qui ont déjà travaillé pour votre société ?

Le recrutement boomerang peut s’avérer être une opération complexe si quelques ajustements ne sont pas réalisés tels que :

  • Le pilotage objectif et détaillé des départs de l’entreprise
  • L’intégration de la réembauche des collaborateurs dans la politique de recrutement de l’entreprise
  • Le maintien du contact avec les anciens salariés

On n’y pense pas toujours, mais le retour de salariés boomerangs peut ne pas être bien accepté par les salariés qui travaillent déjà pour l’entreprise, notamment pour ceux ayant postulé au même poste. Certains d’entre eux pourraient avoir le sentiment de ne pas être suffisamment valorisés, et cela peut être source de conflits internes. Voici nos 3 conseils clés pour intégrer les boomerang comme option de vos futurs recrutements.

Soigner l’offboarding

Le dernier jour d’un employé est tout aussi important que son premier jour. Lorsqu’un employé part en bons termes, qu’il a l’impression que les raisons de son départ sont comprises, et ce qui l’attend dans sa carrière ou son parcours de vie, il est plus susceptible de rester en contact avec ses anciens collègues et de revenir éventuellement à l’avenir si les circonstances changent et que des opportunités de retour se présentent.

C’est pour cette raison que l’offboarding est une partie cruciale des RH, à ne surtout pas négliger, mais plutôt à optimiser. Comment ? Offrez-leur des conseils en matière de gestion de carrière, simplifier leurs démarches de départ de l’entreprise, apportez-leur un feedback constructif sur la fin de votre collaboration, restez en contact par le biais des réseaux sociaux et tenez-vous au courant de leur évolution professionnelle en les rencontrant pour un café ou un déjeuner de temps en temps (en plus d’être des personnes sympathiques, les anciens employés sont également d’excellentes sources de références).

Garder le contact avec les anciens collaborateurs

Cela peut paraître anodin, mais si vous n’avez pas mis en place de processus, il est facile de perdre le contact avec ces personnes.

Besoin d’animer et nouer des relations durables avec votre vivier de talents ?

Voici quelques conseils importants :

Conservez une base de données ou une liste des personnes qui ont travaillé pour vous dans le passé. Cela vous aidera à organiser vos informations et à rester en contact avec vos anciens collaborateurs.

Prenez régulièrement des nouvelles des anciens collaborateurs en leur passant un rapide coup de fil ou en leur envoyant un sms. Intéressez-vous sincèrement à la suite de leur parcours professionnel et faites-leur savoir que la porte reste ouverte s’ils envisagent de revenir travailler pour votre entreprise.

Si d’anciens salariés sont prêts à collaborer à nouveau assurez-vous que votre processus de recrutement et d’embauche soit aussi simple que possible afin de repartir sur une base optimale.

Animer le pool des salariés boomerangs

Se séparer en bons termes et garder le contact sont des prérequis indispensables. Mais vous devez aller encore plus loin. Comment ? En adoptant un plan de communication dédié et ciblé sur vos ex-collaborateurs. Tenez-les informés des nouvelles opportunités internes. Pas de manière systématique. Non, pensez à leur adresser des offres ciblées et personnalisées. Cela vous permettra d’animer votre vivier de collaborateurs boomerang.

Vous pouvez aller jusqu’à la création d’une communauté d’anciens, à la manière des Alumni. Ainsi, vous pourrez créer du contenu dédié et leur partager des activités ou informations adéquates. Vous ne faites pas qu’entretenir le lien, vous le cultivez. C’est exactement ce que nous proposons chez CleverConnect via une plateforme d’animation des anciens collaborateurs, devenus ambassadeurs de la marque employeur.

Besoin d’animer et nouer des relations durables avec votre vivier de talents ?
Newsletter

Abonnez-vous
pour faire la différence

Aujourd'hui, les candidats attendent un bon processus de recrutement
Offrez à vos candidats bien plus
Une expérience
candidat
unique

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour
Aller au contenu principal