Première étape d’une stratégie de recrutement, le sourcing (l’activité qui consiste à rechercher des candidats) n’a cessé d’évoluer et de tirer parti des possibilités offertes par les nouvelles technologies.
La digitalisation croissante des processus RH a transformé cette tâche, qui tend désormais à devenir un métier à part entière. Alors que l’intelligence artificielle transforme les métiers des RH et que les usages digitaux se réinventent sans cesse, tout porte à croire que cette évolution est loin d’être terminée.

Chargé de sourcing : un métier récent

Jusqu’à une époque récente, les services de ressources humaines disposaient d’une base de données interne, ou CVthèque privée, dans laquelle ils piochaient manuellement en cas de besoin. Alimentés par des candidatures spontanées, des offres d’emploi dans la presse ou des partenariats, ces outils ont vite rencontré leurs limites face au défi que représente le recrutement de certains profils complexes. Le sourcing s’est alors développé en tant que savoir-faire spécifique, et n’est plus l’apanage des chargés de recrutement.

La révolution du web social

Avec le développement des plateformes professionnelles comme LinkedIn et Viadeo, ainsi que des jobboards et autres CVthèques en ligne, le sourcing est devenu l’un de ces métiers spécialisés dans lacompilation et le traitement de données issues du web. La quantité de données et de profils disponibles a explosé et le savoir-faire du Chargé de sourcing réside aujourd’hui dans la qualification et le tri de cette abondante matière première.

IA et Deep Learning pour un recrutement plus intelligent

C’est dans ce contexte que se développent aujourd’hui des applications de sourcing aux fonctions toujours plus diverses, telles que l’agrégation de données multi-sources en vue de la constitution de profils complets, l’analyse du parcours des candidats potentiels, ou encore l’élaboration de critères de recherche fins grâce au deep learning, etc.

Certaines applications en ligne sont ainsi capables de calculer la probabilité qu’une personne en poste soit à la recherche de nouvelles opportunités ou encore de mettre en place une alerte signalant la détection d’un profil porteur d’un certain nombre de compétences précises.

Le matching transforme les jobboards

Cette transformation grâce aux algorithmes est également symbolisée par le développement des applications de matching (correspondance). En effet, en fonction de critères liés aux compétences mais aussi à la personnalité des candidats ou à leurs motivations, ces outils font directement correspondre un ou plusieurs profils à une offre. Automatisant une grande part du sourcing, ils redonnent un intérêt décisif aux jobboards, ces sites d’emploi qui ne sont dès lors plus uniquement des bases de données mais de réels outils de sélection des profils. Avec plus de 8 ans d’expertise et 4,4 millions de candidats inscrits, Meteojob est le leader du matching dans l’emploi.

Le sourcing de demain utilise donc toujours des jobboards

Mais, grâce aux algorithmes de matching et à l’intelligence artificielle, il en fait un usage plus fin et plus efficace. En partie automatisé, le métier de Chargé de sourcing s’ouvre à la prise en compte de critères relatifs à la personnalité des candidats plutôt qu’à leurs simples compétences techniques.