8 façons originales de rédiger une offre d’emploi

Les offres d’emploi sont la vitrine de la marque employeur d’une entreprise. Elles font la différence pour attirer des talents. Créer des annonces singulières et cohérentes avec l’image de marque que vous souhaitez véhiculer est donc un véritable moyen de sortir du lot.

L’offre d’emploi est le moyen idéal pour les recruteurs de dévoiler l’identité, les valeurs, l’état d’esprit, la philosophie ou encore l’ambiance de l’entreprise vue de l’intérieur.

Le ton est donné avec l’intitulé de poste

La tendance a été propice aux énoncés de postes originaux, parfois très excentriques : Content Rockstar, Guru de l’UX design, Ninja du code, Développeur Padawan, etc.

Aujourd’hui, on revient à des intitulés de postes plus classiques, pour la plupart anglophones, y compris pour les pays non anglophones.

  • Supply chain manager VS Responsable planification
  • Talent Acquisition Specialist VS Chargé.e de recrutement
  • Inbound Marketer VS Responsable marketing Online

Bien évidemment, plus l’intitulé est accrocheur, plus il attire l’attention. Encore faut-il qu’il soit suffisamment explicite et pertinent pour donner l’envie au candidat de cliquer sur l’annonce.

Deux limites toutefois à ces pratiques :

  • Une formulation de titre originale signifie que l’annonce sera difficilement identifiable de façon « organique » sur les moteurs de recherche ou via les outils de matching automatique : personne ne tape « guru des belles choses » !
  • Plus l’annonce est originale et moins elle a de chance d’interpeller le plus grand nombre de candidats. Si certains intitulés de postes attirent la génération Y ou Z, ils peuvent tout autant dissuader des profils plus expérimentés.

La bonne pratique reste de proposer un intitulé de poste clair et inclusif (oubliez « infirmière » et privilégiez “infirmier/infirmière” par exemple).

Une accroche efficace en début d’annonce

Une simple phrase d’accroche suffit pour faire la différence, à condition d’être percutante.
Un début d’annonce du type : “Leader sur son marché, l’entreprise XY recrute des commerciaux …” est par exemple devenu un poncif.

Pour être incisif dès les premiers mots de manière à provoquer une réaction de la part des candidats (celle de vouloir en savoir plus), voici quelques exemples :

  • « XY, c’est avant tout un collectif d’experts en business, tous unis par l’envie de dépasser leurs objectifs. Vous êtes avide de challenge et aimez vous surpasser pour atteindre vos objectifs, rejoignez nos experts ! ».
  • « Les langages Javascript, SQL, PHP & Symfony n’ont aucun secret pour toi ! Alors si « Coder » est en toi, une passion, bien plus qu’une compétence, rejoins notre stack technique qui t’attend de pied ferme ».
  • « Ce poste de business developer est-il fait pour toi ? Chasseur dans l’âme, tu aimes relever les challenges ? Tu es reconnu(e) pour ta ténacité et ton immense force de conviction ? … Si c’est oui, alors ce poste est pour toi »

Certains n’hésitent pas à utiliser l’humour et le second degré pour se distinguer, comme la plateforme d’intérim PAF1TAF.

Mais surtout, au travers de cette annonce, l’entreprise donne une information cruciale sur sa marque employeur : les soft skills (« volonté » et « savoir-être ») sont aussi importantes que l’expérience. Un bon moyen de montrer l’ouverture d’esprit directement dans les premières lignes de l’annonce.

Les émoticônes dans une offre d’emploi

Très en vogue sur les réseaux sociaux, les émojis sont également de plus en plus utilisés dans les annonces. A la fois visuels et colorés, l’annonce est alors plus “fun” et audacieuse et attire ainsi l’œil attentif du candidat.

💪 Vous êtes force de proposition
🎯 vous avez envie de challenge
👌Vous aimez atteindre vos objectifs
💰💰 Parlons rémunération
🙌 Et rencontrons-nous !
👉👇 c’est ici pour postuler

Attention cependant à ne pas en abuser et à réserver cet usage à des offres cohérentes avec cette pratique pour lesquelles ils apportent un vrai plus. Par exemple, ils peuvent aider à structurer l’annonce et à la rendre plus lisible et facile à consulter.

L’utilisation du tutoiement au sein des annonces de job

Loin d’être choquant pour les candidats, le tutoiement trouve de plus en plus sa place dans les offres d’emploi. Quelles sont les recommandations en la matière ? Cela dépend de la culture de l’entreprise et du type de candidat visé.

En règle générale, l’offre d’emploi donne le ton. Le tutoiement plait aux start-ups pour attirer les jeunes diplômés, les millenials, les web addicts, la génération Z… Et pour capter leur attention, il faut savoir leur parler.

« Tu es passionné et tu as envie de te lancer dans une nouvelle aventure ? Notre jeune entreprise t’ouvre les bras. Quel sera ton poste ? Voici les détails… Si tu te reconnais dans cette annonce, postule et tu rejoindras peut-être bientôt l’équipe »

Pour les candidats attirés par des entreprises dynamiques ou en mode start-up, le tutoiement est une première approche qui permet de briser la glace plus rapidement et de les impliquer dès le début du processus. Bien sûr, un tutoiement qui débute dans une annonce devra se poursuivre pendant la phase d’entretien !

Attention cependant, le tutoiement ne veut pas dire que les candidats deviennent vos amis, il ne fonctionnera que s’il est employé avec un respect professionnel vis-à-vis des candidats.

Format image : le succès des offres enrichies

Un candidat en recherche active peut voir des dizaines et des dizaines d’annonces par jour. Il survole souvent très rapidement les annonces et une photo qui vient illustrer une annonce attirera son œil.

L’entreprise peut faire le choix de montrer des photos des locaux, des équipes ou des collaborateurs en poste. Et pour plus d’authenticité, certains mettent en avant les moments informels qui plaisent aux candidats : pause-café en terrasse, afterworks, séminaire d’entreprise, etc.

Besoin d’un site carrière efficace pour améliorer votre visibilité ? Découvrir le module

Le site emploi Meteojob propose une section Entreprise à la Une où l’on peut voir des photos du lieu de travail, des vidéos de collaborateurs, les postes disponibles sur tout le territoire (représentés sur une carte de France) et les métiers phares.

Les photos ont largement gagné leur place dans les annonces, comme ici avec API Restauration.

La vidéo, un révélateur de culture d’entreprise
Autre format intéressant dans les annonces, la vidéo.

Sous forme d’interview, l’entreprise peut donner le ton avec des prises de parole des équipes RH, des collaborateurs ou du CEO. La vidéo permet de faire passer une émotion positive, qui invite à candidater.

Ici, Cuisinella fait le portrait de Laura, dans sa vie et dans son métier :

En moins d’une minute 30, les collaborateurs de Chronoflex exposent les 7 raisons de rejoindre l’entreprise :

💡 Comme le format vidéo reste onéreux, il est préférable, comme ici, d’axer son sujet sur le métier phare de votre entreprise, plutôt que sur une présentation globale de l’entreprise.

La version mini des annonces d’emploi pour les réseaux sociaux

Les campagnes de recrutement pullulent désormais sur Facebook, LinkedIn, Instagram ou Snapchat. Les annonces sponsorisées sur ces réseaux sociaux doivent être adaptées pour le format, et à la cible visée.

Pour capter les candidats, il faut rester court et concis, proposer des visuels attirants et un appel à l’action clair.

La story : l’offre d’emploi éphémère

Le succès de l’application Snapchat a démocratisé le format « story » (images verticales qui disparaissent au bout de 24h). Depuis, il s’est imposé sur toutes les plateformes. Une story peut mélanger la vidéo, un simple texte, des GIF ou des stickers.

Le ton se veut moins polissé et plus spontané que pour les posts permanents. S’agissant d’une story présentant une opportunité d’emploi, l’idée est d’inciter les candidats à postuler dans un délai bref.

Axa et Bouygues Telecom proposent des stories pour attirer des candidats juniors et des alternants. Car évidemment, il faut savoir choisir ses canaux d’acquisition de talents par rapport aux profils des candidats que l’on souhaite attirer.

Dernièrement, la plateforme d’Intérim Proman a osé lancer une campagne de recrutement sur Tinder. En reprenant les codes visuels de l’appli de rencontres, elle espère ainsi attirer la génération Z.

Encore une fois, certaines pratiques originales ne sont pas applicables à toutes les entreprises ni à tous les postes. Il faut surtout voir dans ces pratiques des possibilités, à ne choisir que si vos besoins s’y prêtent.

Newsletter

Abonnez-vous
pour faire la différence

Aujourd'hui, les candidats attendent un bon processus de recrutement
Offrez à vos candidats bien plus
Une expérience
candidat
unique

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour
Aller au contenu principal