Recrutement par cooptation : définition, glossaire et synonymes

Définition et synonymes de la cooptation

Le recrutement par cooptation, qu’est-ce que c’est ? S’agit-il d’un nouveau mot pour dire piston ? La réponse est non. La cooptation est une technique de recrutement qu’il convient d’expliquer car elle peut être mal comprise par certaines entreprises mais aussi par certains candidats. Le point sur la définition et le vocabulaire de la cooptation dans le monde du recrutement : ce qu’elle est et aussi ce qu’elle n’est pas.

En tant que recruteur, vous pouvez vous interroger sur ce qu’est réellement la cooptation, cette méthode de recrutement dont on entend de plus en plus souvent parler. Généralement comprise différemment selon les personnes, cette notion mérite d’être expliquée afin d’être plus facilement intégrée par les entreprises et surtout, dans les meilleures conditions.

La définition juridique de la cooptation

La cooptation est définie comme suit par le Larousse : « Désignation d’un membre nouveau d’une assemblée, d’un corps constitué, etc., par les membres qui en font déjà partie. » Dans le monde du recrutement, la définition de la cooptation n’a pas ce sens. Si l’on adapte la définition du Larousse au cadre qu’est l’entreprise, cela donne : « Désignation d’un collaborateur nouveau d’une entreprise par les collaborateurs qui en font déjà partie ». Or le mot « Désignation » et l’idée d’élire une personne ne sont pas adaptés à la cooptation en entreprise.

Le mot anglais pour cooptation est « Referral », qui correspond plutôt à l’idée de « Référence » ou de « Recommandation » Cette traduction se rapproche plus de ce qu’est la cooptation dans le monde du recrutement, puisqu’il s’agit de permettre aux collaborateurs d’une entreprise de recommander des profils de leurs réseaux, sans pour autant l’imposer ni à l’entreprise, ni à la personne qui est recommandée.

Le collaborateur peut parler d’un poste ouvert au sein de son entreprise à quelqu’un qu’il connaît et qu’il identifie comme étant pertinent pour le poste, puis c’est le potentiel candidat qui décide s’il a envie de postuler ou non.

Définition : ce que n’est pas la cooptation

L’une des meilleures façons de définir ce qu’est la cooptation est d’expliquer ce qu’elle n’est pas. Il existe de nombreuses idées reçues sur la cooptation et ce qu’elle implique au sein d’une entreprise.

Les faux synonymes de la cooptation

La cooptation n’est pas du piston

Le piston a une connotation plutôt négative dans une entreprise car il s’apparente au fait de favoriser une candidature plutôt qu’une autre, sous prétexte que le candidat en question est une connaissance (ami, ancien collègue…) de l’un des collaborateurs.

La cooptation n’est pas synonyme de piston car :

  • le profil est recommandé par un collaborateur mais pas imposé
  • le candidat coopté passera par le même processus de recrutement que les candidats issus d’autres canaux de sourcing
  • le candidat ne sera pas favorisé par rapport à un autre par rapport à ses relations mais seules ses compétences et ses soft skills seront prises en compte

La cooptation n’est pas une simple recommandation

La recommandation en entreprise est le fait qu’un collaborateur (supérieur hiérarchique ou de même niveau) se porte garant des compétences d’un profil et pousse les recruteurs à s’intéresser à ce profil pour le recruter.

Cela se rapproche bien plus de la cooptation que le piston MAIS la recommandation reste une action ponctuelle et non cadrée qui ne permet pas d’industrialiser le processus. De plus, recommander quelqu’un ne veut pas dire le coopter : la cooptation induit que c’est le membre du réseau du collaborateur qui décide de postuler et non pas le collaborateur qui propose le profil aux recruteurs.

Qu’est-ce que la cooptation ? Récapitulatif

La cooptation est une notion qui peut être difficile à résumer mais qui est finalement très facile à comprendre. On peut retenir 4 points essentiels de définition pour la cooptation.

La cooptation c’est… …parce que
Un canal de sourcing de talents Au même titre qu’un job board, que LinkedIn ou qu’un cabinet de recrutement, la cooptation est un canal de recrutement pour identifier des candidats qualifiés. Il peut fonctionner seul ou être complété par d’autres canaux selon la stratégie et les besoins de l’entreprise.
Une méthode de recrutement La cooptation est plus qu’un canal de recrutement, il s’agit aussi d’une méthode de recrutement qui nécessite de mettre en place une stratégie et aussi de maîtriser les connaissances sur le sujet ainsi que les différentes étapes de mise en place.
Une technique de rétention des collaborateurs Au-delà du recrutement, la cooptation permet aussi de participer à la stratégie de rétention des collaborateurs qui se sentent impliqués dans la vie de leur société et partie-prenante de sa réussite.
Un procédé de marketing de recrutement Le cooptation est une des techniques maîtrisées par les spécialistes du marketing de recrutement puisqu’elle s’appuie sur la marque employeur de l’entreprise et la façon dont les collaborateurs se l’approprient et la diffusent.

Découvrir notre dossier complet sur la cooptation.

Le vocabulaire de la cooptation en entreprise

Les acteurs de la cooptation

La cooptation regroupe plusieurs parties prenantes, toutes aussi importantes les unes que les autres pour que l’ensemble fonctionne dans le cadre d’un programme de cooptation :

  • les collaborateurs qui cooptent (les coopteurs)
  • les candidats qui postulent via l’une de leur connaissance (les cooptés)
  • les recruteurs
  • les managers qui recrutent (hiring managers)
  • les collaborateurs recrutés via cooptation, qui peuvent jouer un rôle très important une fois intégrés à l’entreprise

La gamification

Il s’agit du procédé qui permet d’animer les collaborateurs au sein d’un programme de cooptation en accordant des récompenses à ceux qui y jouent un rôle. Le type et la fréquence de ces différentes récompenses sont à définir par les équipes de recrutement dans le cadre de la définition de leur programme de cooptation. Cette façon d’inclure du “jeu” dans des actions professionnelles permet de motiver sur le long terme les collaborateurs et de maximiser les chances d’appropriation de la cooptation en interne.

Vous souhaitez mettre en place un programme de cooptation digitalisé ? Demandez une démo

Les candidats passifs

Ce sont les candidats qui ne sont pas à la recherche d’un nouveau poste mais qui pourraient se laisser convaincre si jamais le poste idéal leur était présenté. La cooptation est une méthode particulièrement efficace pour aller chercher ces candidats potentiels car il est très difficile de les identifier et de les toucher sans le support de leurs réseaux desquels font partie vos collaborateurs.

Marque employeur  & employee advocacy

La marque employeur est l’image que vous donnez à vos parties prenantes en tant qu’entreprise qui recrute et fait évoluer ses talents internes. Une image qui dépend de la manière dont vous vous présentez en tant qu’entreprise et recruteurs et de la manière dont vos collaborateurs s’expriment à votre propos. C’est là où la cooptation rentre en jeu et, plus largement, l’employee advocacy.

En savoir plus : Coopter quelqu’un : quels rôles pour le coopteur et le coopté ?

L’employee advocacy est le fait d’intégrer les collaborateurs comme canal de communication de l’entreprise ; ils deviennent alors les ambassadeurs de la marque employeur en partageant des informations et des contenus autour de l’entreprise dans laquelle ils évoluent. Pour la cooptation, la première étape est le partage des offres d’emploi actuellement ouvertes pour aider à les pourvoir.

Vous souhaitez mettre en place un programme de cooptation digitalisé ? Demandez une démo
Newsletter

Abonnez-vous
pour faire la différence

Aujourd'hui, les candidats attendent un bon processus de recrutement
Offrez à vos candidats bien plus
Une expérience
candidat
unique
CleverConnect

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour
Aller au contenu principal