1 recruteur sur 3 envisage de changer de métier dans les 12 prochains mois

Enquête auprès des professionnels RH et des dirigeants d’entreprise

CleverConnect, leader des logiciels de recrutement et PageGroup, leader du recrutement et de l’intérim spécialisés, révèlent aujourd’hui les résultats de leur enquête sur les évolutions et les enjeux du métier de recruteur. Menée en partenariat avec l’IFOP auprès de 400 professionnels concernés par cet enjeu, cette étude décrypte tous les aspects de la fonction de recruteur au sein des entreprises aujourd’hui.

Recruter : une mission de plus en plus difficile

La quasi-totalité des dirigeants (95 %) et la grande majorité des recruteurs (82 %) ont connu des difficultés de recrutement dans les 6 derniers mois. Dans des secteurs fragilisés, comme le retail (commerce), le constat est unanime : 100 % des dirigeants y ont été confrontés.

Malgré ces difficultés, seules 30% des entreprises ont augmenté leur budget recrutement entre 2021 et 2022.

A quelles difficultés les recruteurs sont-ils confrontés ?

Dans leur étude, CleverConnect et Page Group distinguent les difficultés de recrutement exogènes, liées au marché et aux attentes des candidats, et les difficultés endogènes dues à l’organisation interne.

Recruteurs et dirigeants sont alignés sur chacune de ces catégories :

  • « Le déficit de qualité des candidats, le manque d’adéquation avec les besoins recherchés » est la première difficulté exogène mentionnée par 65 % des dirigeants et 44% des recruteurs, suivie par les rémunérations proposées, jugées trop peu attractives (citées par 40% des recruteurs et 27% des dirigeants).
  • Dans le cas des difficultés endogènes, on retrouve 3 éléments principaux :
    – La « difficulté à bien évaluer les candidats » (46 % des recruteurs et 37 % des dirigeants)
    – Le « manque de moyens humains dans l’équipe recrutement » (27 % des recruteurs et 34 % des chefs d’entreprise)
    – Un « processus de recrutement trop long ou complexe » (27 % des recruteurs et 18 % des dirigeants)

Un désenchantement de la profession de recruteur se profile alors même que leur rôle est davantage perçu comme essentiel !

Lorsque l’on interroge les chefs d’entreprise, 98% d’entre eux estiment que les recruteurs jouent un rôle stratégique pour l’entreprise.

Et alors que 81% des recruteurs jugent que leur rôle est devenu plus important ces dernières années, 38% considèrent que leur métier n’a pas beaucoup évolué et 72% qu’il est devenu plus compliqué.

Même si les recruteurs ont quasiment tous confiance (94%) dans la capacité de leur entreprise à recruter l’ensemble des profils de candidats recherchés, les difficultés relevées peuvent avoir un impact sur l’attachement à leur métier.

En plus d’un contexte marché non facilitant, leur quotidien est articulé autour de nombreuses tâches chronophages et à faible valeur ajoutée, parmi celles qui leur prennent le plus de temps, notons :

  • Le tri des candidatures reçues (présélection des CV, réponses aux candidats, etc.) (45 %)
  • Le sourcing ou processus de recherche de candidats (42 %)
  • La rédaction et la diffusion des annonces (24 %)

Ces facteurs sont sans doute à l’origine du constat suivant : 32% des recruteurs envisagent de changer de métier dans les 12 prochains mois.
Ils sont même 49% chez les recruteurs de moins de 35 ans et 64% chez les recruteurs ayant systématiquement rencontré des difficultés de recrutement au cours des 6 derniers mois.

Sans actions d’amélioration du quotidien des recruteurs, les entreprises risquent de faire face à de nombreux départs. Il serait alors plus complexe d’attirer de nouveaux recruteurs car il s’agit d’un poste de plus en plus demandé sur le marché.

Proposer des solutions : un enjeu à court terme des dirigeants pour conserver leurs talents

Pour pallier ce risque pour la profession, certains leviers peuvent être activés et assez rapidement.

  • Simplifier le quotidien des recruteurs : En automatisant ou en externalisant certaines tâches chronophages, le recruteur pourra se consacrer à la rencontre et l’évaluation des candidats.
  • Améliorer l’expérience candidat : Les entreprises doivent, par tous les moyens, valoriser la culture d’entreprise et la marque employeur.
    Autre conseil : former les managers opérationnels qui sont clés dans l’expérience candidat !
  • Ré-enchanter et valoriser le métier : la quête de sens touche aussi les recruteurs. L’entreprise peut étendre leur périmètre d’action, leur dégager du temps pour des projets transverses, par exemple, des projets RSE.

Un point majeur qui se dégage de l’étude est que les dirigeants sont conscients des difficultés vécues par les recruteurs mais que cette prise de conscience ne se matérialise pas assez en actes. Or, la profession a besoin de se sentir valorisée et soutenue dans les faits. Les managers opérationnels doivent être davantage impliqués dans les processus de recrutement pour contribuer à la valorisation de la marque employeur et à l’amélioration de l’expérience candidat. Il est également nécessaire de mieux les sensibiliser à l’état du marché car les recruteurs le confirment : un décalage existe entre leurs demandes et la réalité du marché candidats.

Fatine Dallet
Fatine Dallet Executive Director PageGroup

Nous sommes passés d’une pénurie de talents à une pénurie de main d’œuvre. Ce phénomène, qui ne concernait avant que certains secteurs et métiers particulièrement en tension, s’étend aujourd’hui à tous les domaines ! Dans ce contexte, les recruteurs sont soumis à beaucoup de pression, créant un véritable désenchantement pour la profession et un risque d’augmentation des démissions. Les dirigeants semblent l’avoir compris, puisqu’ils sont 88% à envisager d’augmenter prochainement leur budget recrutement pour soutenir leurs équipes et leur permettre de gagner en productivité, efficacité et confort.

Louis Coulon
Louis Coulon Co-fondateur CleverConnect
Newsletter

Abonnez-vous
pour faire la différence

Aujourd'hui, les candidats attendent un bon processus de recrutement
Offrez à vos candidats bien plus
Une expérience
candidat
unique

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour
Aller au contenu principal