Baromètre emploi : quelles sont les nouvelles attentes des candidats ?

Le télétravail et l’expérience de recrutement au cœur de leurs préoccupations

Le 11 janvier 2022 – CleverConnect, spécialiste des solutions de recrutement, révèle aujourd’hui les résultats d’une enquête menée cet automne auprès d’un panel de candidats inscrits sur Meteojob, premier site de matching dans l’emploi. Son objectif : comprendre leurs usages en matière de recherche d’emploi (canaux de recherche, critères de sélection des offres, processus de recrutement, expérience de candidature, ou encore place du télétravail…). S’inscrivant dans la lignée d’un 1er baromètre réalisé en février 2020, cette nouvelle étude analyse la manière dont les évolutions du travail de ces 18 derniers mois ont bouleversé le comportement des candidats et renforcé leurs exigences à l’égard des recruteurs, notamment en matière de télétravail ou d’expérience de candidature. Retour en détails sur les résultats de cette enquête exclusive.

Le télétravail, nouveau vecteur d’attractivité : plus de 7 candidats sur 10 souhaitent télétravailler au moins 3 jours par semaine

Interrogés sur les critères de sélection d’une offre d’emploi, les candidats citent prioritairement la localisation du poste. En effet, l’emplacement de l’entreprise est devenu un critère plus important encore qu’en 2020, passant de 56% à 60%, devant le contenu des missions (de 51 à 50%) et le salaire proposé (de 49 à 44%). L’attention portée sur la rémunération accuse donc la plus forte baisse (- 5 points) au profit des conditions de travail dont l’évolution semble largement portée par la démocratisation du télétravail.

Les candidats se montrent ainsi cette année plus exigeants sur le temps de trajet domicile-travail : 28% d’entre eux n’accepteraient qu’un trajet de moins de 30 minutes (vs 22% en 2020) ; et 22% sont prêts à faire des trajets de plus d’une heure contre 27% en 2020.
La généralisation du travail hybride ces 18 derniers mois a semble-t-il conduit les candidats à faire des concessions importantes sur la nature même de leur poste, pour avoir la possibilité de télétravailler :

  • 56% des répondants se disent prêts à travailler à des horaires atypiques ;
  • 39% seraient quant à eux disposés à prendre un poste moins intéressant.

Au total, pour plus d’un candidat sur deux (56%), le télétravail est aujourd’hui devenu un critère clé lorsqu’ils s’intéressent à une offre d’emploi ; et pour 4% des candidats, c’est même la première chose qu’ils regardent avant de postuler à une offre.

L’expérience candidat, pilier de la stratégie de recrutement

71% des candidats interrogés disent avoir été déçus au moins une fois par leur expérience de candidature (vs 64% en 2020). En cause, la durée du processus et le comportement des recruteurs :

Ils sont 38% à penser qu’un processus de recrutement devient trop long au-delà de 1 à 2 semaines (vs 34% en 2020), et 61% au-delà de 3 semaines.
L’absence de réponse aux candidatures demeure le problème majeur pour 66% des candidats, juste devant le sentiment d’avoir été discriminé (25%), en hausse de 6 points depuis 2020.

Fort de ces constats, les candidats se montrent de plus en plus exigeants à l’égard des recruteurs, puisque 64% d’entre eux affirment qu’ils ne postuleront plus auprès d’une entreprise qui n’aura pas traité correctement leur candidature.

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, nous ne sommes pas dans une situation de rupture. Les attentes des candidats sont plus tranchées qu’en janvier 2020, mais l’on retrouve les grandes tendances déjà observées. Le principal changement est sûrement la part de voix de ces candidats dans un contexte de pénurie de main d’œuvre qualifiée sans précédent en France et en Europe.

Le télétravail est un des éléments qui a le plus impacté les candidats et rebat les cartes pour les entreprises. Celles ayant déployé un mode de travail hybride ont donc un avantage indéniable pour attirer les candidats, qui sont eux-mêmes prêts à faire des sacrifices – sur leurs missions, leurs responsabilités ou même leur rémunération – pour télétravailler. Gardons tout de même en tête que si 60% des candidats considèrent le télétravail comme important, seule la moitié des candidats du panel y sont éligibles, les autres exerçant un métier qui ne peut pas s’effectuer en télétravail. Un autre fait saillant est l’augmentation de la perception des discriminations, passant de 19% à 25%. Pour éviter que cette tendance se poursuive, les entreprises doivent mettre en place des processus de recrutement plus inclusifs, en y intégrant par exemple de l’intelligence artificielle et du matching de CV, deux technologies ayant prouvé leur efficacité pour éviter les biais humains

Louis Coulon
Louis Coulon Co-fondateur CleverConnect

Méthodologie :
Cette étude a été réalisée par Cleverconnect, du 25 au 26 octobre 2021, auprès d’un échantillon de 1316 candidats inscrits sur sa plateforme meteojob.com et représentatifs de la population active française.
Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « Sondage Cleverconnect / Meteojob » et aucune reprise de l’enquête ne pourra être dissociée de cet intitulé.

1- Enquête Meteojob “Les nouvelles attentes des candidats” réalisée auprès de 1316 répondants représentatifs de la population française du 25 au 26 octobre 2021
2- Enquête Meteojob “Les nouvelles attentes des candidats” réalisée auprès de 1243 répondants représentatifs de la population française du 13 au 18 janvier 2020

Newsletter

Abonnez-vous
pour faire la différence

Aujourd'hui, les candidats attendent un bon processus de recrutement
Offrez à vos candidats bien plus
Une expérience
candidat
unique

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour
Aller au contenu principal