Alors que la compétition pour acquérir et conserver les meilleurs talents n’a jamais été si intense, l’expérience candidat devient l’une des principales préoccupations des recruteurs. Dans ce jeu de séduction mutuelle qu’est devenu le recrutement, la gamification est un outil particulièrement puissant. Comment donner une première impression inoubliable aux candidats tout en évaluant précisément leurs aptitudes ?

L’expérience candidat, arme de choix dans la guerre pour les talents

Dans un contexte de transformation digitale et de mutation rapide des business models, l’acquisition des bons profils se complexifie. Construire sa marque employeur en donnant une bonne image de sa société dès le premier contact devient indispensable. Une tache d’autant plus cruciale qu’à l’heure du web social, les bonnes comme les mauvaises expériences sont facilement partageables et potentiellement virales. Selon l’étude CEB 2017, 20% des candidats entreprendront une action négative après une mauvaise expérience de recrutement. Vous devez soigner vos relations avec les candidats effectivement recrutés mais aussi avec ceux qui ne rejoignent pas (aujourd’hui) votre équipe.

Un jeu pour marquer les esprits

Les bons candidats ont l’opportunité de choisir leur entreprises, cependant, les arguments objectifs (salaires, avantages, conditions de travail, etc.) ne suffisent pas toujours à les convaincre. C’est désormais en fonction de la culture d’entreprise et d’une première impression, forcément subjective, que les perles rares font leur choix. C’est donc pour marquer les esprits et susciter l’enthousiasme que les entreprises développent la dimension ludique du recrutement.

La gamification à la conquête des RH

Depuis plusieurs années, la gamification est devenue une tendance de fond et devrait, selon une étude menée par Technavio, représenter un marché de 6 milliards de dollars en 2019. Dans les faits, Gartner estime que 70% des grandes entreprises ont d’ores et déjà développé une application gamifiée. Mais leurs efforts se sont majoritairement tournés vers le marketing, la ludification des ressources humaines ayant pris son envol que très récemment. Parmi les précurseurs, citons L’Oréal qui, dès 2010, proposait un jeu pédagogique aux étudiants désireux de rejoindre le groupe, leur permettant de découvrir les opportunités de carrières proposées et, par la même occasion, de candidater.

Aujourd’hui la gamification du recrutement prend des formes toujours plus diverses.

Plusieurs sociétés proposent des escape games au cours desquels les candidats démontrent leurs capacités à travailler en équipe et à résoudre un problème complexe. Dans le domaine de la programmation informatique, des plates-formes comme CodinGame font s’affronter les développeurs dans des compétitions de code conçues comme des jeux vidéo, les meilleurs sont alors contactés directement par les entreprises partenaires pour être recrutés. CleverConnnect a développé pour ses clients une expérience immersive : une visite virtuelle qui permet aux candidats de découvrir l’entreprise, ses locaux et son équipe, et de participer à des jeux pédagogiques pour en savoir plus sur l’entreprise.

La société CPM, experte en force de vente, merchandising et animation commerciale, a choisi de mettre en avant sa démarche RSE, sa politique d’alternance ou encore ses fiertés à travers un visuel animé de ses bureaux.

Il n’existe donc pas de formule-type. Pour mettre pleinement à profit les atouts de la gamification, chaque entreprise doit trouver le jeu qui lui ressemble. Un conseil donc : connaissez vos candidats et tentez d’imaginer un jeu qui leur permettrait d’exprimer leur savoir-faire tout en s’amusant !