Demain tous slasheurs ? 

Près de 92% des demandeurs d’emploi seraient prêts à exercer différents métiers au cours de leur carrière[1]

Malgré un modèle français actuel qui oriente les jeunes vers un seul métier et ne donne pas la possibilité de devenir multi-potentiels, la majorité des répondants à la dernière enquête de Meteojob seraient prêts, s’ils en avaient la possibilité, à exercer différents métiers au cours de leur carrière. Près de la moitié envisageraient même plusieurs fonctions à la fois. Pour autant, ces nouvelles façons d’imaginer le travail s’appréhenderaient dans un cadre stable avec un contrat structuré de longue durée. 

Travailler pour soi, s’épanouir, donner du sens à sa carrière ? A l’heure des nouvelles formes de contrats, des CDI intérimaires, de la tendance aux auto-entrepreneurs, à l’incertitude du marché de l’emploi et des changements radicaux de carrière, Meteojob a mené une enquête auprès des 18 à plus de 35 ans. Il s’avère que le plus grand nombre d’entre eux souhaite découvrir d’autres opportunités, apprendre d’autres métiers.

La quête de sens et de la satisfaction professionnelle en tête…

En majorité les femmes ont répondu à 53 %, et tous niveaux de diplômes confondus, à noter en particulier + de 14 % des Bac+5 et plus. L’épanouissement passe en première motivation avant le salaire ou la prise de responsabilités professionnelles : près de 57% des personnes prêtes à exercer plusieurs métiers au cours de leur carrière le souhaiteraient pour découvrir d’autres fonctions et notamment casser la routine. Et pour près de 53%, le choix serait même un métier tout à fait différent dans un tout autre secteur même si 56% d’entre eux n’oseraient pas se lancer vers un autre métier.

Plus de 47 % des répondants seraient même prêts à exercer différents métiers en même temps

Une nouvelle fois, gagner plus d’argent n’arrive pas en tête mais pour près de 63 %, ce serait pour apprendre plus de choses et pouvoir réorienter sa carrière. 40% d’entre eux aspireraient à donner un sens à leur vie professionnelle et près de 49 % envisageraient d’occuper un métier différent dans un autre secteur d’activité. Malgré tout, le doute persiste, puisque 38 % pensent qu’il n’est pas possible d’exercer plusieurs métiers en même temps.

…mais le CDI reste l’objectif des 18 à plus de 35 ans

Malgré cette revendication de donner un sens à sa carrière, 87 % des demandeurs d’emploi sont en effet pourtant toujours à la recherche d’un CDI. Les carrières mono-thématiques ont encore un bel avenir puisque près de 34 % des répondants aiment leur métier et ne souhaiteraient pas en changer.

Seulement près de 29 % des demandeurs d’emploi recherchent un contrat à temps partiel : pour plus de 20 % d’entre eux, cette forme de travail leur permet d’avoir plus de temps pour se consacrer à leurs activités personnelles. 37 % ne cherchent d’ailleurs pas une activité à temps partiel en priorité mais pourraient l’accepter par défaut.

De la même façon, les répondants étant à la recherche de contrats en free-lance (7 %), le sont pour une meilleure flexibilité du travail.

Cependant, nous sommes encore loin des considérations de multi-potentialités et de flexibilité, puisque le CDI, malgré sa difficulté à l’obtenir[2], reste le Saint Graal pour la majorité des demandeurs d’emploi, tous secteurs confondus. Les répondants tendent vers un contrat longue durée, mais avant tout vers une satisfaction et un épanouissement professionnel qui ont aujourd’hui un impact tels, que le revenu passe en second plan. Cet épanouissement et cette satisfaction professionnelle en quête de sens, seraient néanmoins considérés dans un cadre stable : ce que le contrat à longue durée sous-entend.

21 % des répondants déclarent même exercer une activité bénévole qui leur prend plus de 2h de temps par semaine, pour la majorité d’entre eux. Et 14 % des répondants aimeraient s’engager mais manquent de temps.

Est-ce que les prédictions de la transformation du marché du travail, telles que nous les découvrons actuellement, vont réellement permettre d’engager les passions et les activités parallèles dans le cadre d’une vie professionnelle ?

 

À propos de CleverConnect

Fondé en France, le groupe CleverConnect accompagne les entreprises sur toutes les étapes de leurs recrutements grâce à des outils de sourcing, de qualification des candidatures et de rétention des salariés. Sa mission est d’aider les entreprises à trouver les meilleurs talents en proposant une expérience de recrutement hors du commun. CleverConnect est né de la fusion de Meteojob et Visiotalent, réalisée dans le but de rassembler les deux marques RH les plus innovantes actuellement sur le marché : Visiotalent, leader dans le domaine du recrutement vidéo avec un portefeuille de plus de 450 clients de renom et une présence internationale en France, Italie, Espagne et Benelux, et Meteojob, l’un des principaux sites d’emploi en France (115 000 offres disponibles chaque jour et 4,4 millions de candidats inscrits). Ensemble, ils ont pu mettre en place HRmatch, la solution innovante de « matching » pour le recrutement.

www.cleverconnect.com

Contact Presse – Amélie Perrier
amelie.perrier@cleverconnect.com – +33 6 62 56 38 31
Press kit CleverConnect – Cliquez sur ce lien

[1] Meteojob a mené une enquête du 28 au 3 septembre 2018 auprès d’un échantillon de 130 000 internautes inscrits sur sa plateforme et représentatifs de la population active française.
[2] 81 % à estimer qu’un emploi en CDI reste difficile à obtenir – Sondage OpinionWay 2017