Marko Vujasinovic est l’invité d’Aurélie Planeix dans l’émission BFM Business et présente comme chaque mois la Météo du Business. 

Pour rappel, ce baromètre du business résulte d’une enquête que nous menons une fois par mois auprès de notre base de 600 000 commerciaux inscrits sur meteojob.com, que nous interrogeons sur toute une série d’indicateurs opérationnels : leur carnet de commande, leur taux de concrétisation, leurs propositions en cours, la rentabilité des affaires etc…L’objectif étant d’avoir un indicateur avancé de la croissance économique.

Les résultats du dernier baromètre

L’enquête a été menée cette fois ci du 25 au 29 juin. Alors quels sont les résultats aujourd’hui ? Clairement, ils sont moins favorables qu’au début 2018. La dégradation de notre indicateur, qu’on avait constaté au mois de mai, se confirme au mois de juin.  Presque tous les indicateurs sont en baisse : un taux de concrétisation en baisse, un nombre d’opportunités business en baisse, une marge un peu plus faible.Concrètement, nous restons sur une dynamique de croissance, mais ralentie par rapport à 2017.

On constate sur le terrain les nouvelles prévisions pour la croissance 2018, qui ressort à 1,7 % au lieu de 2 %.

Comment expliquer cette baisse ?

L’un des points qui pose problème : le business à l’international qui se dégrade, ce qui montre que des problèmes de compétitivité perdurent.
Ce qui ressort aussi de notre enquête, c’est une perturbation liée à la grève SNCF. 1 commercial sur 2 estime que la grève SNCF aura eu un impact négatif et réel sur leur activité dans les 3 derniers mois.

Pour autant, les entreprises restent confiantes dans l’économie, et les recrutements restent très actifs. 2/3 des commerciaux ont été approchés pour une opportunité d’emploi au cours des derniers 3 mois. Et sur le site meteojob, nous avons toujours autant d’offres d’emploi de commerciaux. D’ailleurs, l’activité de Meteojob est en croissance de 50 % par rapport à l’an dernier, ce qui prouve que la dynamique de recrutement reste très forte.

Pour conclure, on a maintenant les yeux rivés sur le foot. En 1998, on avait tout de même récupéré presque 0,5 points de croissance et la moitié des commerciaux pensent qu’une victoire de la France aura un impact positif sur leur business. Donc allez La France !

 

Marko Vujasinovic

Marko Vujasinovic

Président de CleverConnect